VERSO, le spectacle de la chorégraphe Audrey Bergeron, lauréate du programme MIA 2019.

Publié le 22 septembre 2020 par Clémence Foisy-Marquis
Audrey Bergeron

Dans le cadre de la campagne des Mécènes investis pour les arts 2020, l’équipe de la Brigade Arts Affaires de Montréal (BAAM) s’entretient avec les mécènes qui contribuent au programme et les artistes lauréats des dernières années. 

Lauréate de la bourse des Mécènes investis pour les arts 2019, l’interprète et chorégraphe Audrey Bergeron revient avec nous sur le processus de création et de diffusion de son spectacle VERSO, qui a été bousculé par la pandémie de COVID-19. 
[Vous pouvez actuellement voir le spectacle VERSO en rediffusion jusqu’au 22 septembre, 23h00, en vous procurant un billet en ligne. Plus de détails à la fin de l’article.]

Une deuxième entrevue pour la Brigade  

En janvier 2020, nous avions eu l’occasion d’échanger avec Audrey dans le cadre des Rallye des Arts 2020, auquel elle avait participé pour présenter un laboratoire du spectacle VERSO. Dans cette entrevue, que vous pouvez (re)lire ici, elle revenait avec nous sur son parcours en danse, ses projets artistiques et ses recherches sur le corps et l’équilibre. Audrey avait reçu la bourse des Mécènes investis pour les arts quelques mois plus tôt à l’automne 2019, alors “motivée par le défi de présenter une création accessible et attrayante pour le grand public grâce au métissage disciplinaire (danses urbaines et contemporaines, théâtre corporel, vidéodanse)”. 

Une démarche artistique échelonnée sur quatre ans 

Depuis 2016, Audrey travaille sur le concept du projet chorégraphique VERSO, inspiré par les débuts du cinéma et l’effet de mouvement inversé “rembobiné”. Cette année-là, les quatre interprètes du spectacle, Audrey Bergeron, Kim Henry, Merryn Kritzinger et Jessica Serli avaient obtenu une résidence de recherche au Scenario Pubblico, en Sicile (Italie), avec le soutien financier du CALQ et de LOJIQ. En 2018, le projet a reçu le soutien financier du Conseil des arts du Canada et du CALQ, tout en confirmant des dates de diffusion avec Danse-Cité au Théâtre Prospero à l’automne 2020. La création du spectacle avait donc pu débuter en 2019 et les répétitions avant entrée en salle étaient prévues au printemps 2020. Mais la pandémie est venue chambouler l’échéancier.

Un spectacle adapté à la pandémie 

Dans les premières semaines de la pandémie, Audrey pensait annuler le spectacle à l’automne. Quand pourrait-elle de nouveau monter sur scène ? Sera-t-il possible de se toucher ? Pourront-ils reporter le spectacle ? Tant de questions et d’incertitude qui faisait que le retour au studio de danse était inenvisageable pour terminer et présenter le spectacle. Audrey commençait à faire le deuil de l’aboutissement de son projet, quatre ans de démarche artistique qui ne trouverait pas de public. C’est alors qu’Audrey a pensé à une adaptation performative de son oeuvre avec l’utilisation de caméras.

En effet, Audrey a voulu saisir l’opportunité de la captation du spectacle pour diffusion en ligne afin d’expérimenter avec des caméras. Elle a eu l’idée d’intégrer les caméras à la scène afin qu’elle fasse partie intégrante de l’oeuvre, avec la collaboration du réalisateur Fred Baune. Grâce aux subventions d’urgence ‘Connexion création’ du Conseil des arts du Canada et ‘Ambition numérique’ du CALQ, Audrey et Danse-Cité ont pu adapter le spectacle pour sa diffusion en ligne. Les interprètes et les concepteurs du spectacle ont pu donc retournés au studio au mois d’août pour créer le nouveau format du spectacle, avec distanciation sociale et l’équipe de tournage et de diffusion de réunie par Frédéric Baune..


© Marjorie Guindon
'VERSO' de la chorégraphe Audrey Bergeron

De gauche à droite: Jessica Serli, Audrey Bergeron, Kim Henry et Merryn Kritzinger

Compte tenu de l’inspiration cinématographique du spectacle, il était cohérent d’en faire une captation originale.« Le processus de création nous a fait voyager de l’écran à la scène et de la scène à l’écran, créant au final un dialogue vivant entre mouvement, son et image, entre danse, musique et cinéma. Mon désir est d’inviter le.a spectateur.rice à partager un moment imaginaire commun, à quelque part entre la joie et le mystère, le rationnel et le sensible. » nous dit Audrey. 

Audrey précise que « les mesures sanitaires ont apporté beaucoup de stress et de fatigue à l’équipe. Les interprètes ont des familles. Il y avait beaucoup de nouvelles choses à considérer comme les objets à désinfecter, la séparation de nos espaces, la communication à travers nos masques. La création du spectacle ne pouvait vraiment pas se faire comme avant la pandémie et il fallait adapter nos mouvements pour les caméras tout en respectant les distances. On a plusieurs fois penser à tout annuler, mais finalement, nous étions tous d’accord pour le faire! Il nous a fallu beaucoup de persévérance, de résilience et un grand lâcher-prise pour surmonter toutes les incertitudes liées à la pandémie.» 

Pour les deux représentations du spectacle en ligne, il était important pour Audrey de donner rendez-vous au public, comme au théâtre, afin de créer un moment éphémère unique. Au total, ce sont plus de 260 billets qui ont été vendus les 11 et 12 septembre dernier. C’est presque autant de monde qu’il y aurait pu y avoir en salle. 


© Marjorie Guindon
'VERSO' de la chorégraphe Audrey Bergeron
Interprète: Kim Henry

L’impact des Mécènes investis des arts pour un projet artistique

Audrey nous révèle que «VERSO était le troisième projet soumis au MIA. Je crois que si VERSO a obtenu le soutien des Mécènes l’année dernière, c’est parce que la vision du spectacle se démarquait par sa clarté. Le programme des Mécènes investis pour les arts est une opportunité incroyable pour les artistes émergents d’aller chercher du soutien financier ailleurs que dans les institutions publiques. Les artistes oublient généralement de se tourner vers le mécénat privé. Les MIA sont donc une occasion de mettre des artistes en lien avec des  gens d’affaires qui ont certainement les moyens et les ressources pour soutenir des projets artistiques. Les bourses remises par les MIA permettent de faire la différence dans le budget d’un projet, et donc sa qualité. Au final, c’est ce qui rendra le projet plus que prometteur et aura un impact réel sur la carrière d’un artiste.»  Étant une artiste indépendante, Audrey aurait aimé recevoir le mentorat d’un jeune professionnel en affaires pour l’aider avec son budget et ses autres besoins en administration, durant l’adaptation de son spectacle au numérique. Elle souligne l’importance pour les artistes émergents de recevoir du soutien administratif lors du démarrage de leur projet et ce jusqu’à la présentation finale. 

> Pour voir le spectacle VERSO, en rediffusion pendant 48 heures (en continu).
Heure de Montréal : du dimanche 20 sept, 16h, au mardi 22 sept, 23h.
Heure de Paris : du dimanche 20 sept, 22h, au mercredi 23 sept, 5h.
→ Billets : https://bit.ly/2R4g4BK
→ 6,50 $ | 40 min.
→ Plus d'infos : danse-cite.org 
→ Bande-annonce : https://vimeo.com/453446427

> Pour en apprendre plus sur Audrey Bergeron et les concepteurs du spectacle 
→ Audrey Bergeron: www.audreybergeron.org
Sophie Michaud: conseillère artistique et directrice des répétitions
Frédéric Baune: réalisateur 

> Vous êtes intéressé(e) à joindre le groupe des Mécènes investis pour les arts ? Nous vous invitons à contacter Florence Troncy ou Sarah-Hébert Tremblay, membres du CA de BAAM et du groupe des MIA, à info@baam-org.com.

Billet par : Clémence Foisy-Marquis
Comité Communications Marketing BAAM